Cuba en velo métabolique

Cuba est une île des caraïbes qui est souvent mis en avant pour son passé ,ses bouleversements économiques et le pieds de nez d'un régime communiste à 300 km d'un pays capitaliste.
j'ai voulu aller voir de plus près , pas les clichés que l'on nous vend a grand coup de reportages sur Cuba,mais voir et essayer de comprendre ce pays qui a réussit une chose.l 'homogénéité d'un peuple qui a connu le pire et le meilleur.
J'ai bien cherché , j'ai trouvé des indices mais j'ai découvert beaucoup de choses pendant les 28 jours de ce voyage j'ai fait 11 videos pour vous donner des pistes si vous souhaitez réaliser un voyage en vélo à Cuba . j'ai pris pas mal de choses sur le tas et je vous en fait profiter.
la preparation de mon vélo en France , j'ai voulu partir léger car le camping est interdit , donc casa particular obligatoire et donc partir en ultra léger est la bonne solution.
j'ai fait le choix de prendre un vélo Fidel et de le laisser à Cuba ,vu le cout du transport en avion 100€ et j'ai eut la chance de ne pas payer car je n'avait que se bagage ?
pour relater mon voyage j'ai fait 1500 photos et 10 vidéos  la première est un résumé des conseils que je formule pour avoir les meilleurs atouts pour réussir son voyage 
Je suis parti de Toulouse pour un vol de 30 heures avec une arrivée à La Habana a 22H30 et vraiment tous c'est pass super bien je ne suis rester que 24 heures dans la capitale car j'avais choisi de la visiter à mon retour plus en détails 
je me lance sur ses routes Cubaines direction l'ouest en direction de Vinales qui est classé au patrimoine mondial pour la beauté de ses paysages et son l'authenticité , c'est une région qui est la capitale du monde pour les cigares et forcement vu la conjoncture économique pour la culture bio ainsi que la permaculture .

j'ai eut quelques soucis de fiabilité de mon vélo, car les routes sont très difficiles et pas simple pour réparer car les cubains ont rien, et c'est un système de débrouille surtout quand c'est une bonne occasion de prendre des CUC aux touriste , mais toujours avec le sourire.
je suis resté 5 jours a Vinales ce qui m'a donner l'occasion de me faire le touriste sur deux plages cubaines qui étaient pas prévues mais qui me laisse un bon souvenir .Le calo Levisa et la point Est de Cuba Maria la Gorda  qui sont la carte postale plage de Cuba
comme quoi le malheur de mon vélo a fait le bonheur de mes yeux
Apres cette pose force j'ai pris un transfert Viazul (le transport des touriste) pour rejoindre Cienfuegos  car 400 km en diagonale est une grosse perte de temps et là je recommence un deuxième voyage , je commence a avoir les codes de cette île et je suis enfin maitre de mon voyage avec Fidel . je passe 3 jours a trinitad et je constate le dégât du tourisme de masse sur le comportement de cubains,

apres 6 jours dans cette région au Sud de Cuba je traverse l'île du sud au nord en découvrant de plus en plus le vrai cuba avec peu de touristes et loin des cliché vendu par les médias

pour revenir sur La Havana j'ai le chois de passer par Santa Clara qui est un passage obligé car c'est le carrefour de l'île j'ai repéré une route avec Maps.me qui est plus au nord qui s'appelle la " caretera del norte" et pour laquelle aucun guide ne donne des informations. cette zone est hors des routes touristiques et c'est celle que je vais prendre et là je découvre le vrai Cuba celui que je suis venu voir pour être avec les cubains loin des touristes
la dernière ligne droite se profile je suis a 250 km le la havane et j'arrive aux portes de Varadeo le symbole touristique de Cuba au départ de Mantanzas c'est une deux fois deux voies pour alimenter en personnel les hôtels de Varadero  et comme les cubains roulent pas en vélos plus de 5 km autour de leur residence je suis le seul vélo dans l'aspiration des transports cubain pas forcement l'idéal pour voyager en vélo car la pollution ils  la respirent mais ils sont très loin des standards européens.

je reviens sur la havana pour 3 jours je vends mon vélo dans la rue en 5 minutes et 120 pour avoir 120 CUC   et je visite la capitale à pied, c'est d'ailleurs plus pratique et cela permet de voir tous les détail qui sont impossible a voir si l'on se contente de visiter la havane en cabriolet des années 50 ou en bus pour touriste et la j'ai fait un reportage sur l'art cubain ,et je trouve dans ses peinture toute l'expression d'un peuple qui souffre d'un régime communiste qui c'est ouvert au capitalisme et qui en  est le principal bénéficiaire au travers de la double monnaie,du wifi a 24 CUC la journée soir 18€ a 30€ selon ou on l'achète les 24 heures !!! sans parles des faveurs accordés au investisseurs du tourisme et le maintient de la population dans la misère avec des carnets de rationnement pour le pain ? la jeunesse étudiante on tous un smartphone et le wifi est dans toutes les ville trop cher d'ailleurs , mais je peu vous garantir qu'ils ont le téléphone en communication permanente , comment font-ils?
ce régime a ouvert une brèche qui ne peu le mener qu'a une fin plus ou moins proche.
Ma conclusion sur ce voyage, je n'y retournerais pas car le monde est pleins de pays a visiter, car pour moi se peuple qui a souffert des espagnols, de l'esclavage,de l'influence américaine des années 30, du communisme,va connaitre un autre choc celui du tourisme a grande échelle .
comme le chantais Charles Aznavour " la misère est moins pénible au soleil"   mais tout a une fin 
ma dernière video de conclusion
je vais mettre en ligne 1500 photos et le journal de bord que j'ai tenu tous les jours pour des explication avec des détails sur ce voyage a Cuba
https://photos.google.com/share/AF1QipM_BwKGLFyLLSVDXbDArUwbyiYXl5VeA4D3BTq2h0_UpgYPQuMIXw_cScamKEyzuA?key=QnlZeXVrdDN2dXdld2dYV1BVR1didmk5ZHdndkFR


lien  la page du journal de bord
http://scorpionsolaire.blogspot.fr/p/le-journal-de-bord-du-voyage-cuba-28.html